Quelles sont les différences entre (éco)volontariat, bénévolat et volontourisme ?

Quand on parle de « vacances utiles » on entend beaucoup de termes différents. Parmi ces termes, reviennent fréquemment: (l’éco)volontariat, le bénévolat et le volontourisme. Comment s’y retrouver face à tous ces mots différents ? Désignent-ils la même chose ou y a t’-il des nuances ? Nous allons voir cela ensemble.

(L’éco)volontariat ou vacances scientifiques

De façons générales, quand on emploie le mot « volontariat » cela signifie bien souvent qu’il y a une contribution. Celle-ci peut être minime (frais d’adhésions à une association) ou plus élevée (en fonction du lieu, des conditions d’accueil, des missions etc). Le caractère payant n’est pas systématique mais c’est une bonne façon de différencier ce terme des autres.

On peut également entendre parler de « vacances scientifiques », dans la majeure partie des cas il s’agit de la même chose. L’objectif sera donc d’impliquer les volontaires dans des missions, et comme nous sommes sur un site nature, pour en savoir plus je vous invite à cliquer ici.

Le bénévolat

Quand on parle de bénévolat -ou en tout cas dans le domaine de la nature-, il s’agit bien souvent de travail bénévole, gratuit autant pour la structure que pour vous. Attention, il y a toutefois des nuances car certaines structures emploient ce terme pour parler de volontariat (et après on s’étonne que les personnes ne savent plus où donner de la tête…).

Le bénévole fournira donc ses compétences et sa bonne volonté à la structure voulue. Bien souvent, l’hébergement n’est pas fourni.

Le volontourisme

Et voici la bête noire de tous les amoureux de la nature ! Le volontourisme ! Il revêt plusieurs noms qui cherchent tous à signifier la même chose: Profiter de ses vacances pour faire du tourisme. Alors, pourquoi est-ce mal ? Ce terme est connoté négativement car bien souvent, des vices se cachent derrière: des structures peu éthiques qui ne voient que par le profit. Ainsi, le volontourisme s’illustre fréquemment par un dérangement des animaux, et par des structures qui profitent de bonnes âmes et de leur faune locale (ou non) pour attirer dans ses filets des donateurs. Attention, donc !

Petite précision: L’éco-volontariat ne saurait être comparé à du volontourisme, le volontourisme regroupe des structures qui bien souvent font passer leurs missions pour des missions d’éco-volontariat : la nuance est là. Pour les différencier, plusieurs solutions s’offrent à vous: Soit avoir un carnet d’adresses fiable d’associations locales, soit profiter des services d’une agence. Les agences d’écovolontariat sont nombreuses, parmi elles: Cybelle Planète, Saiga, Planète Urgence, Aventure Africaine, Sagittarius Voyage etc.

On n’oublie pas de s’abonner à la page Facebook pour suivre toutes les actualités de Racine Verte !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :