La chute des morses, une conséquence du réchauffement climatique ?

Le morse est un animal unique, reconnaissable par ses longues défenses, ses moustaches et sa bouille de benêt toute mignonne. Il fait partie de l’espèce des grands mammifères marins et est géolocalisé dans et autour de l’Océan Arctique et au nord du Pacifique.

Vous n’avez sans doute pas pu passer à côté: Dans le documentaire de Netflix « Our Planet » on observe la chute de centaines de morses ayant grimpé en haut de falaises et ne parvenant pas à redescendre. Si vous ne voyez pas de quoi je veux parler, je vous laisse prendre connaissance de ce court extrait:

La chute des morses

Pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé, il convient de parler du comportement social du morse et son habitat naturel. Le morse est un animal qui peut vivre jusqu’à 40 ans, qui se nourrit exclusivement d’organismes marins. De ce fait, comme je l’ai évoqué plus haut, son habitat est l’environnement marin dans lequel il peut effectuer de courtes et peu profondes plongées, pour se nourrir. Lorsqu’il souhaite se reposer, il cherchera alors à regagner la terre ferme: souvent le bord de mer ou les glaciers. Il a peu de prédateurs du fait de son imposante carrure, parmi eux: l’ours polaire et l’orque. A ce jour, peu d’études sur les morses permettent d’affirmer avec certitude pourquoi cet animal est si proche de ses congénères. L’hypothèse la plus plausible est qu’ils se rejoignent et se collent les uns aux autres afin d’éliminer leurs parasites.

Il faut savoir que cette scène accablante a été filmée au détroit de Béring. Ce détroit se situe entre l’Alaska et la Sibérie. Cette zone était autrefois chargée de banquise, aujourd’hui, avec le réchauffement climatique qui provoque la fonte des glaciers, une nouvelle route maritime a été exploitée par les Russes. C’est dire à quel point le détroit de Béring a changé ! On peut constater que les morses se sont donnés du mal pour grimper tout en haut de cette falaise rocheuse, simplement pour avoir un coin afin de se reposer. Le repos terminé, ils tentent de descendre la falaise, et n’étant pas physiquement habilités à être sur des falaises rocheuses, ils font des chutes vertigineuses qui les entraînent vers la mort. Il y a deux écoles quant à ce phénomène: Celle divulguée par le documentaire lui-même qui est de dénoncer les conséquences du réchauffement climatique et largement relayée par de nombreux professionnels, et celle moins connue de certains scientifiques affirmant qu’ils se sont regroupés en haut afin de fuir un prédateur. Nous allons donc essayer d’éclairer ce point.

Nous l’avons vu, le réchauffement climatique a des conséquences sur de nombreux animaux notamment la modification de leurs habitats et donc comportements. Pour exemple, les ours polaires ont de plus en plus de mal à trouver de la nourriture, et étant donné la modification drastique de leur territoire, se rapprochent des terres pour survivre. Le fait que les morses se fatiguent et risquent leur vie en montant tout en haut de falaises rocheuses, n’étant pas habilités pour et ne vivant de toutes façons pas sur cet environnement là, est donc un changement radical de comportement. Est-ce qu’un ours polaire aurait pu contraindre ces morses à se ruer sur cette falaise ? Auraient-ils eu le temps de la grimper avant que l’ours polaire, tout de même plus habile, ne s’y mêle ? C’est moins sûr. Il faut savoir qu’un ours polaire ne se nourrit pas souvent de morses, et n’attaque un groupe de morses que pour prélever un individu ou deux, souvent infirmes ou blessés. N’aurait-il donc pas eu déjà le temps de prélever un individu ? De plus, l’équipe de tournage a affirmé n’avoir vu aucun ours polaire dans les parages, équipés de caméras et de drones, il est difficile de penser qu’un ours polaire aurait pu leur échapper des yeux mais être une source d’inquiétude des morses. De plus, les morses ne semblent pas apeurés, ils descendent relativement tranquillement de la falaise, les uns après les autres. Comme dit précédemment, le réchauffement climatique entraîne la fonte des glaces et avec elle, la fréquence plus régulière de bateaux et donc de pollution et de bruit. Si je devais donc donner un avis tranché: Je dirais que les morses s’adaptent à l’environnement qui se transforme, et sont malheureusement victimes de celui-ci puisqu’ils ne disposent pas des aptitudes physiques pour survivre dans des milieux rocheux et escarpés. Ce phénomène est d’autant plus grave et important, sur lequel on doit donc se pencher, puisque le morse a habituellement une très longue longévité et constitue une espèce importante des écosystèmes marins.

Sources:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Morse_(animal)

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1163652/our-planet-morses-pourquoi-sautent-vide-falaises

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/biodiversite/ces-morses-sont-ils-morts-a-cause-du-changement-climatique_132924

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :