La face cachée des zoos

Nous avons tous, pour la grande majorité, été dans des zoos pour diverses occasions: sorties en famille, anniversaires etc. Les zoos représentent souvent l’opportunité, pour nous Européens, de voir des animaux qu’il nous serait impossible de voir dans leur habitat naturel sans voyager. Ainsi, il est de coutume de programmer ce type de visites afin de montrer à nos enfants les animaux en vrai. Arrêtons-nous deux minutes sur ce dernier terme: voir les animaux en vrai. Pensez-vous réellement que la vision de ces animaux est représentative de celle de la réalité ? Ces animaux sont en captivité et perdent peu à peu leurs instincts sauvages. Imaginez-vous, du jour au lendemain, confit dans un espace de semi-liberté dans lequel on vous impose vos heures de repas, votre nourriture, vos congénères mais également le climat et ce souvent au détriment de vos besoins physiologiques… On peut relever déjà un bon nombre d’incohérences entre l’envie d’éduquer ses enfants en leur montrant des animaux sauvages et le fait de le faire en participant à l’exploitation animale qui a lieu. Mais, attention, l’objectif ici n’est pas de se jeter la première pierre: Rares sont les individus qui peuvent aujourd’hui se vanter de ne jamais avoir mis les pieds dans un zoo. Seulement, le but est de montrer l’envers du décor, d’informer afin de provoquer une prise de conscience massive dans un objectif de boycott de ces lieux de maltraitance animale.

Vivre dans une cage ou dans la nature… Si nous parlions le même langage nulle doute qu’ils nous répondraient préférer vivre dans la nature…

Bien souvent, les zoos se défendent en usant d’arguments comme la protection de la biodiversité. Il est vrai que certains animaux présents dans les zoos sont victimes de l’activité humaine: braconnage, domestication, réchauffement climatique, déforestation, pollution etc. Seulement, cet argument est à analyser avec beaucoup de recul. En effet, si celui-ci était avéré, alors comment se fait-il que beaucoup d’animaux présents dans les zoos ne sont pas menacés d’extinction ? On pense notamment aux zèbres qui sont présents en grand nombre dans la majorité des zoos. De plus, dans la protection de la biodiversité il y a la « protection », alors comment les zoos peuvent-ils justifier le fait que celle-ci passe en arrière-plan ? En effet, comment peut-on affirmer protéger une espèce quand on ne respecte pas ses besoins physiologiques en faisant par exemple venir des animaux ayant besoin de vivre dans un climat tropical, dans notre climat méditerranéen ? S’il s’agissait réellement de protection animale, croyez-vous que les zoos se permettraient de couper les plumes des oiseaux quand ceux-ci ont le malheur de vouloir s’échapper ? Croyez-vous que les animaux seraient aussi malheureux que leur espérance de vie diminue parfois de moitié, qu’ils développent des problèmes comportementaux et que leurs « soigneurs » les assènent de médicaments ? Enfin, comment peut-on user de l’argument de la protection de la biodiversité quand on mélange des espèces animales qui dans la nature ne seraient jamais amenées à se rencontrer ?

Nous ne voyons bien souvent que le côté « magique » de voir des animaux sauvages mais on en oublie leur bien-être, pourtant certains signes ne trompent pas: Il n’est pas rare de voir dans des zoos des animaux faire les cents pas, il n’est pas rare de voir des animaux allongés et amorphes pendant des heures et il n’est pas non plus rare de voir des animaux avec des séquelles physiques

Ce que les zoos ne nous disent pas c’est tous les besoins réels de ces animaux. Ce qu’ils ne nous disent pas non plus, c’est que dans certains zoos les conditions d’hébergement des animaux sont insalubres. Egalement, des animaux ayant besoin de parcourir de grandes distances plusieurs fois par jour se retrouvent confinés dans des cages quand d’autres, comme les singes, ayant besoin de grimper d’arbres en arbres n’ont pas plus de superficie à parcourir que s’ils étaient dans un appartement de 20m². Les zoos ne nous disent pas non plus, que lorsqu’un animal est malade il n’est pas rare de l’euthanasier à cause des frais que cela engendre. Il n’est pas rare non plus de tuer des bébés qui viennent de naître car cela n’était pas prévu et conforme à la réglementation des zoos, en général l’avenir de ces bébés se résume à la mort ou la revente illégale à des cirques, des trafiquants d’animaux, ou encore des personnes voulant domestiquer des animaux sauvages illégalement. De plus, pensez-vous réellement que c’est se préoccuper du bien-être de ces animaux que de leur imposer le bruit continuel des visiteurs alors que ceux-ci sont, rappelons-le, sauvages ? Les zoos « safaris » leur infligent même un stress supplémentaire avec notamment le bruit des moteurs des voitures.

Pour m’être déjà entretenue avec des gérants de zoos, il faut savoir que beaucoup d’entre eux considèrent ces derniers comme des « outils marketings« . A partir de là, tout est dit: les animaux sont considérés comme des machines à fric et tout est bon pour en augmenter le profit. Ainsi, des animaux qui -selon les arguments de préservation de la biodiversité- devraient rester dans leur nouvel habitat afin de s’y habituer, sont souvent échangés avec d’autres zoos parfois loins, d’autres fois très loins comme dans d’autres pays simplement car avoir des guépards pourrait être plus profitable qu’avoir des fauves plus communs. (argument prononcé par un gestionnaire de zoo.)

Ne vous leurrez donc pas: Les zoos n’offrent pas une seconde vie à ces animaux, sinon une vie de captivité qui n’est rien de plus que la moitié d’une pseudo-vie. Les zoos ne réhabilitent pas les animaux dans leurs habitats naturels: Alors, pourquoi vouloir préserver selon-vous des espèces qui vivront toute leur vie en captivité sinon de servir de divertissement et donc de rendre rentable leur présence ?

Si vous souhaitez réellement vous informer sur les animaux sauvages et en voir, d’autres solutions s’offrent à vous: Les documentaires animaliers et les programmes d’éco-volontariat.

Sachant désormais tout cela, pour le bien-être de ces animaux: n’allez plus dans les zoos. Et si vous avez un doute, il vous suffit alors de plonger votre regard dans celui d’un des animaux en captivité et vous y verrez toute la détresse de ce pauvre animal.

A bientôt, n’hésite pas à voter sur le sondage de la page Facebook pour choisir le prochain article !

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le faire savoir en commentaire pour qu’il y en ai d’autres de ce type !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :