Qu’est-ce qu’une espèce nuisible?

Aujourd’hui, on compte un nombre démesuré d’espèces considérées comme nuisibles. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Afin de mieux comprendre, nous allons partir de la définition brute d’une espèce nuisible:


Un organisme nuisible (ou parfois dit « malfaisant », « déprédateur », « ravageur » ou « peste ») est un organisme dont tout ou partie des activités a des effets considérés comme nuisant à la santé publique et/ou au bon déroulement de certaines activités humaines (agriculture, pisciculture, gestion cynégétique, sylviculture…).
Il peut s’agir de plantes, d’animaux (dits prédateurs ou déprédateurs), de champignons, de bactéries ou mycoplasmes, de virus ou notamment quand il s’agit d’agents parasites, pathogènes ou phytopathogènes.

Wikipédia

Autrement dit, une espèce est déclarée nuisible lorsqu’elle gêne le petit quotidien de l’Homme. Nuisible quand l’homme ne peut pas tranquillement continuer ses pratiques d’élevage sans que -peut-être- on vienne attaquer son bétail, qui, de toutes façons, était destiné à la même mort si ce n’est plus sanguinolante encore. Nuisible également quand l’espèce en question creuse des trous, des tunnels, dans les cultures des Hommes alors que c’est en premier lieu l’Homme lui-même qui a envahi l’environnement de ces animaux. Nuisible aussi, quand, l’Homme à force de vouloir dominer la nature, élimine des prédateurs et, se faisant, provoque une prolifération d’espèces qui n’ont plus de prédateurs naturels. Ces espèces qui prolifèrent, sont très ennuyantes pour l’Homme. Elles attaquent les cultures, fouillent les poubelles, attaquent le bétail, etc. Difficile pour l’Homme de s’en prendre qu’à lui-même quand, une espèce désorientée, doit s’habituer au seul environnement qu’on le lui laisse. Egalement, sont considérées comme nuisibles toutes les espèces qui vont faire du bruit et déranger le voisinage, ou dégrader diverses installations. Effectivement, l’Homme étant un exemple en terme de propreté, de respect des autres et de l’environnement, tout le monde doit en faire autant.

Grosso modo, est considéré comme nuisible tout ce qui définit l’essence même de l’Homme actuel: dégradations, envahissement d’un environnement, dérangement de l’environnement voisin sans se soucier de lui…

L’Homme, a, depuis toujours exercé un pouvoir sur les autres espèces qu’il considère de toutes façons inférieures à lui, et non-dignes d’intérêt. Tu me déranges ? Je te tue. L’Homme demande la cohabitation respectueuse avec les autres espèces, quand, lui-même prouve tous les jours qu’il en est incapable.

Ce que l’Homme reproche aux espèces nuisibles c’est, finalement, d’essayer de s’adapter comme elles peuvent aux mutations de l’environnement que l’Homme lui-même leur a imposé.

Qu’advient-il alors de ces espèces ? Elles peuvent être tuées en période de chasse ou non, et également piégées.

Déjà, quand on s’attarde quelque peu sur le site de l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), on peut lire: « Classement et modalités de destruction des espèces d’animaux non domestiques ou susceptibles d’occasionner des dégâts ». On parle donc de DESTRUCTION d’êtres vivants, rappelons-le. Pourquoi ? Car ils sont SUSCEPTIBLES de faire des dégâts. Nous sommes donc dans la probabilité, dans l’éventualité. L’Homme rabâche sans cesse qu’il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, mais quand ça ne le concerne plus, lui s’empresse de le faire afin de ne pas s’embêter avec des risques qu’il pourrait éradiquer en deux temps trois mouvements. S’il y avait une espèce au-dessus de l’Homme, usant des mêmes procédures que lui pour contrôler celles qu’il considère comme inférieures, soyez sûrs que l’Homme ne ferait déjà plus partie du paysage. Pollution, destruction de l’environnement naturel, abattage d’animaux (comme certains prédateurs qui régulent naturellement la population) etc… Voici ce qui cause les problèmes de l’Homme aujourd’hui: Autrement dit l’Homme est un loup pour l’Homme.

Malheureusement, étant donné l’activité humaine grandissante qui nuit considérablement aux animaux sauvages, le nombre d’espèces considérées comme nuisibles risque de pulluler dans les années à suivre. Ainsi, il ne sera pas étonnant de voir des espèces dites nuisibles car elles sont en quête de nourriture sur les « terres de l’Homme » pour cause de déforestation par exemple.

Nous sommes acteurs du monde de demain, tant que faire se peut, réduisons l’activité humaine néfaste sur l’environnement et dénonçons ensembles celle-ci.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :