Communication – La construction du message

Voici le second article de la section communication. Pour rappel, cette section est destinée aux particuliers, associations, professionnels et quiconque souhaitant faire de la communication pertinente, persuasive et engageante dans le milieu environnemental.

Dans cet article, nous allons parler de la construction du message. Un message ne peut décemment pas être écrit n’importe comment surtout quand il s’agit de bousculer les consciences. Il faut donc y consacrer un point d’honneur et ne rien laisser au hasard.

Une information claire et honnête

Le message transmis doit être « clair », les mots doivent être concrets, car plus un mot est concret plus il éveille chez l’individu des représentations mentales.

L’honnêteté doit également être de rigueur: Pour fédérer une communauté, il faut être honnête et transparent. Il n’est pas question de mentir, de manipuler les personnes afin d’obtenir une contrepartie.

Les facteurs qui amoindrissent les risques

Quand on souhaite faire une campagne de communication, il faut prendre en compte toutes les informations en périphérie qui pourraient être réceptionnées par l’individu. Par exemple, une campagne de communication montrant les déchets après une fête d’adolescents ne serait peut-être pas la plus judicieuse, car il y aura deux choses dans l’esprit de l’individu: « déchets » et « fête ». Selon la personnalité de l’individu et ses caractéristiques comme son âge, il pourra davantage retenir un aspect plutôt qu’un autre.

L’importance des chiffres

Dans une campagne de communication les chiffres sont très importants. En effet, ceux-ci permettent de donner aux individus des données concrètes, un repère, leur permettant de considérer l’ampleur des choses. De plus, cela appuie la fiabilité de la source et le sérieux de l’organisation. Les chiffres, ce sont aussi des données temporelles: grâce à eux, on peut se rendre compte de la rapidité du changement, et constater donc une amélioration ou une régression.

Communiquer l’incertain

Nous avons parlé tout à l’heure de la notion de transparence. Dans ce sens, il est primordial de communiquer l’incertain. Ainsi, on montre aux récepteurs que l’on est engagé, que l’on cherche à agir pour le mieux malgré les difficultés.

Adapter son message à la cible

Bien entendu, on ne va pas communiquer de la même façon selon que l’on s’adresse à un type de population ou à un autre. Il faut donc prendre en compte les caractéristiques individuelles de la personne: âge, sexe, culture…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :