Sea Shepherd – Visite du Sam Simon à Bordeaux !

Sea Shepherd est une association crée par Paul Watson en 1977. Il s’agit d’un mouvement activiste, voulant défendre les océans et s’imposer comme de vrais « bergers de la mer ». Souvent accusés d’ecoterrorisme de part leurs actions coup de poing, leur détermination et l’impact de leurs gestes, Sea Shepherd n’en demeure pas moins l’une des seules associations qui agit concrètement pour la nature, au péril de la vie des volontaires. Leurs actions sont divisées en deux parties: sur terre et en mer. En mer, l’objectif de leur travail est de faire respecter la loi, car nombreux sont les pêcheurs qui l’ignore.

Samedi 16/03/19 et dimanche 17/03/19, le Sam Simon nous a fait l’honneur de faire une halte dans le sud de la France.

En réalité, le Sam Simon a une histoire forte puisqu’il s’agit de l’ancien bateau de la flotte japonaise, achetée discrètement et finement par Sea Shepherd. Une victoire des plus satisfaisantes, quand on sait que Sea Shepherd lutte continuellement contre les pêcheurs japonais.

Actuellement, si le bateau Sam Simon est présent sur les côtes françaises c’est tout simplement dû au projet Dolphin Bycatch. Ce projet consiste à sauver les dauphins assassinés par les bateaux de pêcheurs français et d’alerter sur ce génocide. On dénombre pas moins de 6000 dauphins tués sur la période de Janvier à Mars en France. Si ces dauphins sont tués malgré qu’ils constituent une espèce protégée, c’est encore une fois la faute à la sur-pêche. Les chalutiers élancent leurs filets afin de pêcher du bar, et comme cela est également la nourriture des dauphins ceux-ci se retrouvent piégés dans les filets. Normalement, dans le cas d’une prise de dauphin, s’agissant d’une espèce protégée, les bateaux ont l’obligation de le recenser mais ils ne le font pas: nous rentrons donc dans l’illégalité.

Le taux d’échouage enregistré par les scientifiques est 30 fois supérieur au taux normal. Avec une fourchette moyenne de 6 000 dauphins tués par an sur la façade atlantique, le taux de mortalité qui ne doit pas être dépassé sur une année entière l’est en un moins seulement !

Sea Shepherd

L’association Sea Shepherd, forte d’une technologie de pointe, va donc chercher à lutter contre toutes les actions illégales entreprises par les bateaux de pêcheurs. Lors de la visite, l’équipage nous a ainsi expliqué qu’ils ont un écran, comme sur tous les bateaux, leur permettant de voir le signalement des bateaux. Il faut savoir qu’un bateau a obligation de signaler sa présence. Seulement, les pêcheurs vont signaler leur présence au début, puis vont la couper afin qu’on ne les repère pas et enfin la réenclencher quand ils reviennent. Heureusement, Sea Shepherd a le matériel nécessaire pour les localiser même s’ils coupent leur signal.

Il faut également savoir que 3500 euros par jour est nécessaire pour subvenir aux besoins du bateau. Ces frais ne sont pas dus à l’équipage puisque la quasi totalité est bénévole donc pas de rémunération. Afin d’atteindre le quota de 3500 par jour, le Sam Simon compte sur les adhérents mais également sur sa boutique: c’est ce qui leur rapporte le plus.

Sachez que chaque don vous permet de bénéficier d’une déduction d’impôt à hauteur de 66%, un don de 100 euros ne coûte alors que 34 euros. N’hésitez plus !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :