La sur-pêche – Génocide dans le milieu maritime

La sur-pêche est le maux de beaucoup de mammifères marins.

De prime abord, on pourrait dire que la pêche est une pratique comme une autre -et encore ce n’est pas notre point de vue à tous-, mais ce qui demeure dangereux dans cette pratique est la sur-pêche pour diverses raisons.

Les filets de pêche utilisés ne font pas le tri dans ce qu’ils attrapent, de ce fait on retrouve une grande variétés d’êtres vivants pris au piège: poissons, requins, dauphins, tortues et j’en passe.

Le temps d’être remontés à la surface, les animaux sont écrasés les uns sur les autres, manquent d’air, certains de leurs organes explosent et bien entendu tous n’y survivent pas.

Ces filets XXL vident les océans plus que nécessaire et cela induit, à une vitesse fulgurante, un génocide sur l’écosystème.

De plus, certains filets deviennent des « filets fantômes » perdus dans l’océan, et quand cela se produit cela veut tout simplement dire que ce filet va continuer à tuer des vies des années durant en coulant dans l’océan et en devenant un véritable piège pour tous les poissons.

Dans le cas où une espèce animale n’est pas la cible première des pêcheurs, elle est relâchée morte ou vive avec les nombreuses séquelles que l’on peut imaginer.

En revanche, si elle est la cible des bateaux, il faut savoir que les pratiques ne sont pas toujours -voire jamais, question de point de vue, tuer une vie reste tuer une vie-, éthiques. Par exemple, pour les requins, leurs ailerons sont découpés et la carcasse du requin est basculée par dessus bord, laissant l’animal sur son lit de mort.

Toutes ces pratiques sont aujourd’hui à la lumière et pourtant, la sur-pêche n’est pas illégale.

Beaucoup de fervents animalistes se battent contre cela et aujourd’hui, c’est à travers la dernière action de Sea Shepherd que je vais conclure cet article.

Fatigués, en colère et tristes, les membres de cette ONG ont mené une action coup de poing: ils ont décidé d’exposer le cadavre d’un dauphin retrouvé en France.

Pas besoin de chercher bien loin en matière de génocide animalier, Europe et hors-Europe, nous sommes tous reprochables et tout cela pour deux choses: le business et l’opulence.

Si aujourd’hui, vous avez l’impression que cela est loin de vous, que ce n’est pas une pratique récurrente et qu’il n’y a pas tant de pertes que cela: Détrompez-vous. Déjà, car la moindre vie sur cette Terre compte. Mais également parce que ce qui nous semble loin de nos yeux est parfois tout près, et cache une barbarie innommable.

Cliquez-ici pour voir l’article de Sea Shepherd http://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/actualites/136-news-28022019-fr-01

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :